C’est une problématique que nous nous sommes posés au sein d’inov-On Expérience, après avoir visionné l’excellente série “En thérapie”. Nous sommes en effet nombreux dans l’équipe à avoir dévoré les épisodes de cette série d’Arte et cela nous a permis de lancer le débat de la distinction entre la psychothérapie et le coaching qui a fait émerger de nombreux points de vue intéressants ! 

Il faut bien se l’avouer, la question n’est pas limpide pour tout le monde. Un micro-trottoir ne nous avancerait sans doute pas vraiment dans notre réflexion. À moins d’exercer une de ces activités ou d’avoir suivi une psychothérapie et d’avoir été accompagné par un coach par la même occasion, pas facile d’avoir une opinion claire sur le sujet… 

 

Le jeu des ressemblances et différences

Le travail effectué par un psychothérapeute et par un coach est assez similaire de prime abord. En suivant le quotidien du psy d’En thérapie, incarné par le remarquable Frédéric Pierrot, on retrouve une posture basse très proche de celle du coach professionnel, dont le rôle est d’aider son client à trouver lui-même sa solution. Et quoi de plus passionnant d’ailleurs que d’assister à ce travail qui consiste à permettre aux personnes de se révéler, de surmonter leurs difficultés et leurs souffrances psychologiques ? 

La similitude pourrait s’arrêter là, car là où le psy prend tout son temps pour creuser le passé, le coach ne s’y attarde pas longtemps et se dirige rapidement vers l’avenir en amenant son client à l’action avec des résultats mesurables. Un coach est censé avoir une meilleure connaissance du monde professionnel dans lequel évolue ses clients, sans trop être impliqué, alors que le psy est plus compétent pour accompagner les patients à mieux vivre avec leurs traumatismes psychologiques. Les deux accompagnements ne situent pas non plus dans le même espace temps d’ailleurs : un coaching se déroule sur une durée beaucoup plus courte qu’une psychothérapie. 

 

L’avis d’un pro coach et psy 

Chez inov-On Expérience, il y a douze coachs et par conséquent, douze sensibilités singulières, qui nous ont amené à voir le sujet sous plusieurs angles… Chacun a sa propre vision de son métier, bien sûr, et c’est ce qui rend notre collectif d’autant plus riche. Nous avons demandé à l’un d’entre eux, Arnauld Decraene, qui se trouve être bien placé pour en parler car il porte les deux casquettes, de nous en dire un peu plus sur son expérience ! 

Arnaud Decraene - CoachArnaud Decraene – Coach et psychothérapeute 

Pour moi, qu’on soit psychotérapeute ou coach, on travaille dans les deux cas sur le pourquoi et le comment. La différence réside dans le cadre et les objectifs, pas dans la posture. L’aboutissement d’un coaching et d’une psychothérapie reste le même : aider le client à traverser les épreuves que lui apporte la vie, à le rendre plus autonome, responsable de ses actes, assainir ses modalités de contact avec son environnement, l’aider à trouver lui-même ses axes de croissance et donner du sens à sa vie. Quand les objectifs d’un client ne peuvent pas s’inscrire dans un cadre de coaching, je l’oriente vers une thérapie. En coaching, je vais être plus direct, je vais essayer de coller aux objectifs et de bien veiller aux indicateurs de progression. Les questions existentielles et les blessures psychiques seront regardées rapidement et superficiellement. S’il y a besoin de s’y attarder, le cadre de la thérapie est le meilleur pour cela. Et là, nous avons le temps d’explorer largement les blessures et les comportements répétitifs, de voyager dans le passé, l’ici et maintenant et les futurs projets des clients. 

 

En thérapie, je peux recevoir un client qui a des objectifs flous, voire pas d’objectifs clairs et y travailler des semaines, ce que je ne ferai pas en coaching. En thérapie, les clients viennent parce qu’ils se sentent mal. En coaching, c’est dans un objectif d’amélioration d’un cadre professionnel, ce qui ne les empêchera pas d’explorer des sphères très personnelles et intimes pour obtenir cette amélioration. Le coaching n’est certes pas une thérapie, il est cependant assurément thérapeutique !

 

“Dans les deux cas, on invite la personne à devenir le sujet de sa vie !”

 

Le psy comme le coach aide ses patients à faire de leurs peurs une force plutôt qu’une fatalité. Tous les deux jettent un regard différent sur la situation ou la blessure pour permettre au client ou patient d’ouvrir son champ des représentations et transformer sa blessure (selon moi irréparable) en matière nourrissante pour transformer sa vie et en faire quelque chose de différent. C’est transformer le plomb en or, inviter le client ou le patient à arrêter de subir pour devenir sujet de sa vie !

 

Le grand point commun entre les deux pour moi c’est la finalité : aider les clients à prendre conscience de leurs modes de fonctionnement, pour leur ouvrir les champs des possibles, autrement dit leur proposer d’être fondamentalement libres, délivrés de leurs comportements automatiques de protection pour prendre la vie avec audace, risque et liberté, pour retrouver du mouvement, de la vibration là où il n’y en n’avait plus !

 

Le bilan : des accompagnements complémentaires

Certains psys ont été coachs, certains coachs ont été psys, d’autres comme Arnauld exercent les deux activités en parallèle. Vous l’aurez compris, nous pensons que la frontière est mince entre ces univers tous deux tournés vers le prendre soin de l’autre. Complémentaires, on peut même dire que ces deux accompagnements “sont là pour nous aider à naviguer parmi les vents de la vie” comme dirait Philippe, notre marin de l’équipe.

Et vous ? Avez-vous déjà suivi une psychothérapie ou effectué un coaching professionnel ? Si non, pour savoir ce qui vous conviendrait le mieux, interrogez-vous sur l’objectif de votre démarche. Voulez-vous améliorer quelque chose de votre vie professionnelle ou sentez-vous que quelque chose de plus profond vous bloque pour progresser dans la vie de façon générale ? Dans tous les cas, sachez que les deux sont complémentaires, le coaching peut-être engagé en parallèle ou à la suite d’une psychothérapie et inversement.

Si vous avez envie de creuser le sujet avec nous, n’hésitez pas à nous contacter. Et pour comprendre le point de vue de personnes que nous avons accompagnées, rendez-vous sur notre page de témoignages clients. Coaching individuel ou collectif, notre porte est grande ouverte ! 

Share This