Ardoise avec écrit : Time for Change
14 mars 2019 |

Témoignage d’une équipe sur le chemin de l’entreprise libérée

Nous avons demandé à une équipe que nous accompagnons de nous partager leurs impressions quelques mois après le début de notre collaboration. Ils nous font part de leur vécu en toute sincérité : 

 

« Au départ cela me semblait relativement simple… Je voyais la difficulté chez les autres et pas chez moi » H. ,Directeur Administratif et Financier 

Chaque membre de l’équipe fait un premier bilan de son expérience d’accompagnement avec inov-On Expérience :

 

“Avant toute chose, c’est une entente. Une complicité avec le groupe”.

Pour N., Directeur de Business Unit  :“On est en phase de préparation pour réussir cette transformation d’entreprise. On le voit, séances après séances, on acquiert de nouveaux outils managériaux. Au travers de vos témoignages qui nous nourrissent, et en particulier celui du vécu de Matthieu, on acquiert également un travail sur soi grâce au coaching (ça m’a énormément apporté). J’ai utilisé les outils managériaux que nous avons appris. Et je sens bien qu’en magasin, au niveau des équipes, ça commence à prendre également.

D’une façon générale, le lâcher-prise, la posture basse, le questionnement, me permettent de nous transformer… Plus généralement, j’ai acquis beaucoup de sérénité vis-à-vis des objectifs qui nous sont demandés.”

 

J’ai commencé à lâcher prise et j’ai découvert des choses incroyables…

P., Directeur de Business Unit, quant à lui nous confie qu’il a commencé “avec un constat assez sévère : une relation riche et passionnée avec son équipe et une relation plutôt tendue et exigeante avec ses collègues du Comité de Direction. “C’était une forme de croyance mal posée. Je suis passé par une étape déstabilisante, pour comprendre ce qu’il se passe et le chemin que je dois faire. Il a fallu accepter les faits de manière à pouvoir rebondir après… Cela a pris du temps, environ 5 mois…

Ensuite, j’ai trouvé un équilibre et j’ai compris « ce que j’attendais ». J’ai commencé à lâcher prise et j’ai découvert des choses incroyables… Comme par exemple,  que les équipes se réunissaient tous les vendredis soirs… Alors que je ne le savais pas… (rires). Après avoir mis en place les cercles d’écoute, je comprends que les équipes souffrent d‘une dissonance entre tout ce que je donne au Comité de Direction et au reste de l’équipe.

Désormais je partage avec eux des éléments stratégiques et on fait une bonne bouffe ! Puis on a construit les objectifs 2019 en permettant à chaque équipe de choisir ses thèmes, avec un leader pour chaque sujet. On met tout ça en mode agile et on débriefe entre nous tous les lundis. J’ai emmené l’équipe marketing dans une entreprise pour qu’ils comprennent ce qu’est l’auto-organisation et je les ai vus avec des yeux incroyables. Pour ma part, je me sens plus généreux, plus emphatique et plus responsable du collectif.”

 

“J’ai réalisé beaucoup de choses sur la personne que je suis.”

T., Directrice des Ressources Humaines, se remémore la première réunion animée par Alexandre Gérard : “quand il a posé la question, est-ce que vous voulez vraiment vous transformer vous-mêmes ? Et transformer l’entreprise ? Est ce que vous comprenez le POURQUOI ? À l’époque j’ai répondu oui, mais je pense que je n’avais pas bien compris le « pourquoi ». Les relations entre les gens du Comité de Direction n’étaient pas ouvertes. Et petit à petit, ça a commencé à changer, par les différentes étapes du partage, de la reconnaissance, d’apprendre à se parler, de parler du problème. J’ai été frappé notamment par un exercice : « avec qui tu pars en vacances… »

Cela a été assez facile de mettre en place des choses différentes dans les réunions et cela a amélioré le nombre de présents (de 60% à 100%). Les réunions étaient plus efficace avec plus d’écoute et plus de partage.

Mais la vraie transformation a eu lieu avec le partage de feedback avec les équipes notamment lors des évaluations annuelles et j’ai appris des choses qui m’ont choquées. J’ai constaté qu’il fallait que je trouve un équilibre dans ma vie personnelle et professionnelle, et j’ai réalisé beaucoup de choses sur la personne que je suis. Pouvoir dire ce que je veux, ce que je veux de ma vie, dire ce que je pense, ne pas être toujours forte ou croire que tout est facile… Cela était la vraie découverte pour moi et je m’honore de vraies victoires personnelles. J’ai appris à parler avec mon équipe proche et avec le Comité de Direction. De vraies victoires collectives. Je prends le temps de reconnaître l’autre beaucoup plus qu’avant et je fais ça aussi avec les équipes, et ça donne beaucoup d’envie à tous.”

 

“C’était bien de faire les choses par étapes, sans se précipiter, pour se donner toutes les chances de réussir”

Nous finissons notre interview avec Y., Directeur de Business Unit, qui intitule son histoire : “ opportunité, puis révélation ». “J’ai eu la chance de commencer mon histoire un petit peu avant les autres, dans le bureau du patron il y a deux ans. Il m’a proposé de travailler à l’ouverture d’un nouveau magasin avec un nouveau modèle. Cela a d’abord aiguisé ma curiosité et cela m’a permis de mettre en musique mon ouverture intellectuelle.

Je me suis nourri. J’ai eu cette chance, ce luxe, d’avoir eu du temps personnel pour me nourrir de façon intuitive, non structurée à l’époque. Puis je  suis passé dans une deuxième phase de remise en cause de mes croyances personnelles et du coup professionnelles.

Et comme une sorte de révélation, je me suis vu dire un jour : « En fait le système classique de l’entreprise ne m’a jamais convenu, je suis convaincu que j’ai envie de faire autre chose »

J’ai eu soif d’apprendre et de me documenter et derrière il a fallu que je commence à mettre en œuvre de façon empirique. Pas de savoir faire… Il y avait de l’excitation et beaucoup d’humilité et surtout une conviction personnelle forte. Je crois que c’est ça qui m’a permis d’entraîner les équipes dans un premier temps, car on ne savait pas du tout où on allait. Et finalement, c’était bien de faire les choses par étapes, sans se précipiter, pour se donner toutes les chances de réussir sur le chemin, il y a eu des incertitudes, des difficultés, parfois le sentiment d’être seul au monde, et en même temps beaucoup de satisfaction dans ce cercle-ci. Une satisfaction personnelle et une satisfaction avec mon équipe et en magasin évidemment.

Sur la partie personnelle, il y eu le coaching… Un travail qui n’a pas de prix… Je n’ai pas terminé, j’en suis à la moitié, mais j’ai déjà fait des avancées sur la conscience de soi, les vrais priorités personnelles « où sont-elles ?» et aussi dans la compréhension de mes rapports avec les autres.

Sur la partie mise en application concrète, ce que je retiens ce sont les victoires aujourd’hui malgré les difficultés. Il y en a beaucoup. Les victoires de voir la strate ex-managers leaders s’approprier et de manager par le coaching et non plus à l’ancienne et d’y croire.

C’est travailler complètement différemment. La dernière chose testée en magasin est l’écriture de la réalisation des objectifs 2019 où l’équipe de direction s’est contentée d’écrire le « POURQUOI c’est important de travailler ces sujets » et de laisser aux équipes le COMMENT et le QUOI.

Je voudrais terminer sur le plus fort c’est le feedback avec les équipes, quand le feedback touche notamment aux sentiments, je me suis surpris à être en one-to-one avec les larmes aux yeux, ce qui ne m’était jamais arrivé jusqu’à aujourd’hui.”

 

Si vous aussi, vous souhaitez avancer sur le chemin de la libération, n’hésitez pas à contacter inov-On Expérience pour plus d’informations ou pour un coaching personnalisé !

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *