10 octobre 2016 |

Dans cette nouvelle minute libération, décorticage du processus de recrutement au sein du groupe inov-On. C’est un processus en plusieurs étapes où les équipes sont au coeur des décisions.

 

 

Vous aimerez aussi

3 réponses à “Le recrutement : comment ça fonctionne ?”

  1. Anne DE MORAIS dit :

    Bonjour Alexandre et merci pour ces contenus riches et adaptés lorsqu’on essaie de sensibiliser et d’évangéliser sur la Libération. J’ai eu la chance de te rencontrer dans le cadre du DU Intelligence Collective de Cergy Pontoise où nous avons longuement échangé. Je travaille dans une grande banque française et la libération fait peu à peu son chemin ici. Je me charge d’évangéliser le plus grand nombre et quelques expérimentations (encore sporadiques) commencent à voir le jour. Une question qui m’est systématiquement posée et à laquelle j’ai du mal à répondre est : comment attirer et fidéliser des collaborateurs jeunes dans une société où il n’y a pas de promotion verticale possible, puisqu’il n’y a plus de management ? Merci. Anne

  2. martin dit :

    Bonjour Anne, je m’appelle martin, je suis responsable communication au sein de fruizz (société du groupe inov-On) et j’anime avec Alexandre ce blog. J’ai 26 ans, et souvent mes copains me posent cette question, mais tu vas pouvoir évoluer ? Comment tu montes dans l’échelle ? Etc.. Je leur répond que chez nous c’est une évolution transversale et qu’en l’espace de 2 ans, j’ai changé de métier 2 fois passant de community manager à réalisateur vidéo (une passion depuis tout petit) et le matin quand je me lève je kiff ! Ça répond aux besoins du marché de l’agence et demain je serai pilote de drone ou je changerai d’entités ou j’aurai encore plus de responsabilités… les évolutions sont multiples mais pas traditionnelles, c’est vrai. A vous maintenant de donner du sens et d’accompagner ces parcours de vie 😉

  3. Alexandre GERARD dit :

    Bonjour Anne,

    Merci pour votre message.
    Nous tentons de faire des choses pour aider les personnes à se réaliser et prendre du plaisir. Et nous ratons souvent malheureusement !
    J’aime la manière dont Martin aborde cette question. L’idée est de permettre à tous de construire son parcours de vie dans le groupe. Il est même possible à chacun de créer une entreprise en sein de l’écosystème du groupe. J’espère à ce sujet pouvoir raconter une nouvelle histoire d’ici quelques mois.
    En fait je ne penses pas qu’il existe un lien entre le pouvoir et le fait d’être heureux.
    Je pense que le système pyramidale est attaché à la notion de performance individuelle qu’il faut parquer au yeux des autres par des signes de pouvoir. L’objectif est alors : « Réussir dans la vie ».
    Nous tentons de regarder le sujet différemment : Comment créer au mieux un environnement nourricier qui permettra aux équipiers de « réussir leur vie » tout simplement.

    Belle ambition…. dont le chemin est si compliqué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *