26 février 2018 |

Sophie Dejean-Bouyer est formatrice scolaire et a participé avec quatre autres confrères à la création d’une École démocratique sur la région nantaise. Elle s’est rendue avec Katie Moras, une des co fondatrices du projet, à la visite « spéciale école » du 22 décembre 2017. L’occasion pour elles de découvrir l’histoire et le fonctionnement d’inov-On qui font écho à leur parcours.

Fin 2017, Sophie Dejean-Bouyer, revient pour le Blog de la Libération, sur sa découverte d’inov-On et les principes que l’entreprise partage avec l’École démocratique :

« L’École démocratique prônent l’apprentissage libre et autonome au sein de communautés d’enfants et d’adultes fondées sur la confiance et le respect mutuel. La mission d’une telle école est donc de permettre aux enfants de faire leurs propres choix en ce qui concerne leurs apprentissages ainsi que dans les autres domaines de la vie.

Dans les Écoles démocratiques, les élèves partagent le pouvoir de décision avec les adultes par rapport au fonctionnement de l’organisation. Tout le monde participe donc à créer un cadre de liberté, de confiance, de sécurité et de respect.

Notre école accueillera des enfants âgés de 3 à 19 ans. Nous travaillons sur ce projet depuis un an. Nous n’avons d’ailleurs plus que les locaux à trouver, à Nantes ou dans ses environs” .

kids-2835430_1920

Sophie Dejan-Bouyer “ne connaissais pas du tout CHRONO Flex, ni le fonctionnement des Entreprises libérées d’ailleurs. Nous avons été mis en lien avec Alexandre Gérard grâce à une tierce personne à l’origine, elle aussi, d’un projet d’École démocratique. Ça a été une rencontre très enrichissante.”

La fondatrice nous explique que “ C’est avant tout les étapes de l’histoire de l’entreprise qui m’ont interpellée : comment CHRONO Flex (et inov-On) sont passés d’un modèle d’entreprise classique à l’Entreprise libérée, comment Alexandre a évolué sur ce chemin…

La créatrice du projet met en parallèle l’évolution d’inov-On et son évolution personnelle ce qui l’a amenée à réfléchir à de nouveaux modes de fonctionnement :

“Moi-même, avant de me lancer dans ce projet d’École démocratique, j’étais tapissière d’ameublement. C’est le besoin de donner un sens à ma vie, et notamment à mon activité professionnelle, qui m’a poussé dans la création d’une École démocratique. La propre recherche de sens d’Alexandre m’a donc touchée. De plus, nous retrouvons des principes de fonctionnement similaires entre l’Entreprise libérée et l’École démocratique : le fait de vouloir libérer les jeunes, le fait de construire un chemin… C’est toujours une histoire d’humains, de lâcher prise. Et puis, c’est une très belle rencontre puisque Alexandre Gérard est devenu le parrain de l’école. »

Vous aimerez aussi

2 réponses à “École démocratique et entreprise libérée, des principes de fonctionnement similaires.”

  1. Fanette dit :

    Bonjour, je ne peux que vous suggérer de découvrir, si ce n’est déjà fait, Le lycée Scholae.
    Nous serions ravis d’échanger.
    Bien à vous.
    Fanette

    • Vincent Dezeque dit :

      Bonjour Fanette,
      Le mieux serait de venir nous voir et de visiter inov-On pour en discuter !
      Nous vous contactons par mail 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *