29 septembre 2017 |

Christian Defélix est directeur de l'IAE et responsable à l'Université Grenoble Alpes. Il a défini dans un article paru sur The Conversation le concept d'entreprise libérée. En plus d'une simple définition, l'auteur nous livre ici des points clés pour approfondir le sujet.

 

Ce que nous avons retenu :

  • Le concept d'entreprise libérée ne date pas d'aujourd'hui ! Hyacinthe Dubreuil, syndicaliste français évoquait déjà un concept d' "organisation du travail fondée sur la liberté" dans son ouvrage parut en 1934.
  • La libération n'a pas de recette miracle. Une "libération réussie" dépend de son contexte et de la culture de l'entreprise. Ce n'est pas parce que telle solution à marché dans telle entreprise qu'elle fonctionnera chez la voisine.
  • Les entreprises libérées favorisent l'innovation. L'auteur met en corrélation les nombreux témoignages d'innovations dans ces organisations et l'absence de process dans ce type d'entreprise. Ce modèle managérial fournirait un contexte plus enclin aux initiatives personnelles.
  • La qualité de vie au travail s'est améliorée. L'appropriation du travail par le salarié est un facteur de motivation, c'est pourquoi laisser le salarié définir ses missions renforce le confort et la prise sur l'activité.

 

 

Lisez l'article complet en cliquant ICI 

 

 

 

Co-Animateur du groupe inov-On où nous tentons de cultiver une certaine idée du bonheur…

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *